01 juin 2012

Sista kvällen...

C'est avec le coeur un peu lourd que j'écris mon dernier message en direct de Lund...

Ce matin, je me suis levée vers 8h30 pour ranger, laver et, le pire du pire, dégivrer mon congélateur. Tout cela m'a occupée jusqu'à l'heure du déjeuner. Ensuite, j'ai pris ma douche et j'ai relu mon cours de suédois. Comme j'avais peur de me perdre, je suis partie bien en avance de chez moi. J'ai vu le bus partir au bout de la rue mais je voulais prendre le suivant de toutes façons. Grosse erreur. Le chauffard de bus était taré. J'ai franchement cru que je n'allais pas arriver vivante tellement il collait au cul des autres véhicules tout en freinant comme un fou. Par chance, je suis arrivée en un seul morceau mais j'ai galéré pour trouver la salle. J'ai donc appelé mon super gps aussi connu sous le nom de Mallo. En réalité, j'étais vraiment à côté de la salle. L'épreuve avait lieu sur un court de tennis. On a donc pu retrouver le côté sportif de l'épreuve de suédois du niveau 3. 

Concernant l'examen, c'était incontestablement la pire chose qui me soit arrivée en Suède et peut-être dans toute ma vie en terme de longueur et de difficulté. J'ai regardé le premier exercice que j'ai haï de tout mon être puis je suis passée au second qui était encore pire. A ce moment de l'épreuve j'hésitais entre me mettre à pleurer, rendre copie blanche ou sauter dans le train pour aller mettre des baffes à ma prof. Au final, j'ai décidé de bosser malgré tout. J'ai réfléchi pendant près d'une heure pour un résultat parfaitement médiocre. Quand j'ai réalisé qu'un tiers du temps était écoulé, j'ai décidé de lire la question 3. Par chance, elle était abordable (8 points sur 60 c'est mieux que rien). Un peu plus confiante, j'ai attaqué la question 4. Vous voyez les notices super chiantes qu'on peut avoir pour les impôts ou des aides quelconques? C'est ce qu'on a eu. En gros, on avait deux pages de questions et il fallait trouver les réponses dans la notice. Puis est arrivée la saucisse sur la choucroute: la rédaction. Ecrivez une "kflkdjglis" en vous appuyant sur votre expérience et les documents ci-dessus. Le sujet: la pénurie de logement à Lund. Youpitralala. J'ai décidé d'écrire en freestyle le plus complet et là, j'ai vu ma prof. Mes yeux envoyaient très probablement des éclairs car il était impossible de tout finir dans le temps imparti. C'est là qu'un surveillant nous a dit que nous avions droit à 30 minutes supplémentaires. J'ai donc eu le temps de finir ma rédaction et l'exercice1 puis de compléter mes réponses aux exercices 2 et 4. Quand le surveilant a dit qu'il ne restait plus que deux minutes, j'ai fait une chose imhabituelle. J'ai posé mon stylo et je suis partie. Je ne savais vraiment pas comment écrire le reste donc j'ai abandonné. Pour la première fois en un an, nous sommes tous sortis dans un intervalle de 5 minutes avec le même air fatigué et incertain. Je ne savais pas si je devais rire devant cette vaste blague ou me mettre à pleurer. J'ai préféré en rire et espérer avoir suffisamment de points d'avance pour valider le suédois. 

Après l'exam, j'ai attendu le bus puis j'ai marché jusque chez Jonathan pour la soirée film. En arrivant 1h30 en retard, le film était bien entamé. Au programme: Hamilton (le Chuck Norris suédois en très sommaire) C'était parfaitement exagéré parfois à la limite du ridicule mais c'est aussi efficace qu'un film de Steven Seagal. Après le film, nous avons mangé des spécialités suédoises étranges tout en discutant. Puis l'heure de dire au revoir est arrivée. C'est vraiment un truc que je déteste donc j'ai tenté de prendre mes affaires discrètement pour faire un salut général une fois à la porte. Malheureusement, ça n'a pas marché car une copine a tenu à me faire un câlin ce qui a lancé les grandes eaux. Comme je n'aime pas pleurer (et surtout pas devant tant de gens) je suis partie un peu comme une voleuse en négligeant la moitié des personnes présentes. Là, il est hyper tard et la nuit va être courte car il me reste des choses à faire avant de rendre les clés mais je tenais vraiment à écrire une dernière fois depuis mon bureau de Klostergården...

Posté par alongua à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Sista kvällen...

Nouveau commentaire