Aly i Lund

23 août 2012

Suite et (presque) fin

Ce blog ayant un goût d'inachevé, je me dois de faire un message pour parler brièvement de ce qui s'est passé après mon retour en France.

Pour une fois, je n'ai pas eu cette atroce sensation d'oppression en arrivant à l'aéroport Charles de Gaulle. C'est sans doute parce que les parents de Mallo sont venus nous chercher, ce qui nous a permis d'éviter les transports parisiens. Le choc culturel est arrivé dès le lendemain avec des caissières mal aimables et refusant de bosser, des débats politiques ne volant pas bien haut et des gens ne sachant pas jouer au loto (bah quoi? cocher c'est pas faire des maxi ronds?) Autre problème, les mots courants comme "bonjour". Quand on a passé 10 mois à dire "hej", pas évident de ressortir un mot aussi compliqué. Malgré tout, on s'y fait assez vite. Point positif dans ce retour en France, la nourriture. J'ai fait une cure de viande et de fromage et pris 4 kilos en deux mois. C'est sûr qu'on est loin de la purée en poudre...

Niveau professionnel, le retour n'était pas synonyme de vacances. J'avais, en effet, un examen à rendre pour le 10 juin. Pour rappel, je suis rentrée le 3. J'ai dû finir de lire mes 20 bouquins et répondre à 3 questions en suédois. Dans la mesure où la bibliothèque était à plusieurs centaines de kilomètres, la tâche n'était pas évidente. A côté de ça, j'étais stressée car je n'avais pas de réponse de la Sorbonne. Le 5 juin, j'ai finalement reçu une convocation pour le 20 juin avec une épreuve écrite et un entretien. Ayant peur qu'on me demande de justifier mon niveau d'allemand, j'ai fini mon examen de suédois puis j'ai regardé les deux premières saisons de Berlin, Berlin en VO non sous-titrée. Entre temps, j'ai eu ma note de suédois ainsi que la note de mes 15 pages en suédois et tout était très positif. Le 20 juin, je suis allée à mon entretien la boule au ventre mais en voyant la traduction je me suis sentie beaucoup mieux. Le texte n'était pas très difficile même si j'ai eu quelques absences sur certains mots. Je n'étais pourtant pas confiante car tout dépendait des autres élèves. A l'entretien, les profs étaient sympa et la présentation qu'ils faisaient des études m'a confortée dans mon choix. Malgré tout, il me restait le plus dur à faire, attendre. 8 jours plus tard, j'ai eu la confirmation de mon acceptation. Malgré tout, je n'arrivais pas à être vraiment contente car il me manquait une dernière note pour valider ma licence et l'univers était en vacances. J'ai malgré tout fait le choix de commencer ma vie sur Paris à grand renfort de passe navigo et autres abonnements.

Après près de deux mois d'attente et une quantité incroyable de mails envoyée, j'ai découvert que mon prof avait noté mon devoir le 16 juin mais qu'il était impossible d'entrer ma note dans l'ordinateur car je n'étais toujours pas inscrite au cours faute de dispense. Sachant que mi-juin, la directrice du département de littérature avait dit à ma coordinatrice que je n'avais pas besoin d'une seconde dispense étant donné que j'en avais déjà une pour un autre cours dans le département. Le 22 août, le problème s'est enfin réglé et je suis maintenant sûre d'avoir 69 crédits (sachant qu'il en faut 60 pour valider une année) Mes professeurs caennais doivent maintenant se réunir pour décider s'ils me donnent ma licence et surtout avec quelle note. J'ai envoyé un mail à ma prof référente et une fois de plus j'attends. Ici, vous avez eu une version condensée et allégée de mon stress mais, pour vous donner une idée, pensez que chaque jour semblait être une semaine et chaque semaine semblait durer un mois. 

Autre problème à part les notes, le logement. En rentrant, l'appartement de Mallo était loué du coup nous avons dû camper chez les parents et les potes. Cela n'a duré qu'un mois mais, comme dit, le temps peut vite sembler long quand on attend. Là, comme les gens qui me connaissent bien s'en doutent, je commence à en avoir marre de rester sur Paris sans bouger. Du coup, dans une semaine, je pars à Berlin. Le blog de ce voyage se trouvera à l'adresse suivante: http://alyinberlin.canalblog.com/

Posté par alongua à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 juin 2012

Hejdå Klostergården o Lund!

Ce matin, le soleil m'a réveillée à 6h pile. Après 5h de sommeil, ça faisait un peu juste donc je suis restée un peu plus longtemps au lit. Vers 7h et des bananes, je me suis levée, j'ai mangé un bout et je me suis lancée dans le rangement final. J'ai passé 2h à tenté de redonner un coup de neuf à ma plaque de cuisson qui était immonde à mon arrivée mais que je n'avais jamais pu ravoir totalement. Mes efforts n'ont malheureusement pas payé mais je sais que j'ai fait au mieux. Au final, j'ai briqué l'intégralité de mon appartement jusqu'à 14h puis je me suis rendue compte que j'avais oublié le syphon de la douche. Du coup, j'ai fait ça puis j'ai descendu les dernières poubelles avant de quitter définitivement l'appartement car je voulais rendre les clés en mains propres. Traverser Lund avec une valise et deux sacs c'est plutôt sportif entre les pavés, les rigoles et les graviers mais je suis arrivée avant la fermeture. Ensuite, je suis allée à la boutique de ma fac pour acheter un t-shirt. J'ai donc le tour de cou, le thermos , les chaussettes, un sac et un t-shirt de ma fac. Je profite du fait d'avoir encore une université... Bref. Vers 15h, je suis allée me prendre un billet de train pour aller à Stockholm puis, comme j'avais une heure à tuer j'ai décidé de manger un truc. En août, je m'étais fixé comme objectif de commander au subway en suédois. C'est maintenant chose faite. Au final, c'est exactement comme en France au niveau de la procédure mais le goût était différent. Il faut dire que j'ai le pain était étrange, que j'avais des cornichons car je ne savais pas dire que je n'en voulais pas en suédois et que la viande ressemblait à tout sauf à de la viande. M'enfin j'avais faim donc j'ai apprécié d'avoir quelque chose dans le vendre. Vers 15h30, je suis partie à la gare et j'ai bien fait car juste après la pluie s'est abattue sur Lund avec force. L'attente du train a été un peu longue mais le voyage est passé plutôt rapidement. J'ai commencé par dormir puis j'ai lu les 2/3 de De la terre à la lune pour mon cours de littérature pour enfants. Il y a vraiment des enfants qui comprennent quelque chose à ce jargon?! Il faut que je finisse ma lecture demain histoire de passer à la suite. Une fois à Stockholm, nous sommes allés manger au japonais. Demain, il faudra ranger l'appartement de Mallo (même s'il a déjà bien commencé) puis nous irons poser nos affaires à l'hôtel et rendre les clés de son appart'. Ensuite, il va falloir quitter la Suède mais en attendant on va tenter de profiter au mieux des heures qui nous restent. 

Posté par alongua à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2012

Sista kvällen...

C'est avec le coeur un peu lourd que j'écris mon dernier message en direct de Lund...

Ce matin, je me suis levée vers 8h30 pour ranger, laver et, le pire du pire, dégivrer mon congélateur. Tout cela m'a occupée jusqu'à l'heure du déjeuner. Ensuite, j'ai pris ma douche et j'ai relu mon cours de suédois. Comme j'avais peur de me perdre, je suis partie bien en avance de chez moi. J'ai vu le bus partir au bout de la rue mais je voulais prendre le suivant de toutes façons. Grosse erreur. Le chauffard de bus était taré. J'ai franchement cru que je n'allais pas arriver vivante tellement il collait au cul des autres véhicules tout en freinant comme un fou. Par chance, je suis arrivée en un seul morceau mais j'ai galéré pour trouver la salle. J'ai donc appelé mon super gps aussi connu sous le nom de Mallo. En réalité, j'étais vraiment à côté de la salle. L'épreuve avait lieu sur un court de tennis. On a donc pu retrouver le côté sportif de l'épreuve de suédois du niveau 3. 

Concernant l'examen, c'était incontestablement la pire chose qui me soit arrivée en Suède et peut-être dans toute ma vie en terme de longueur et de difficulté. J'ai regardé le premier exercice que j'ai haï de tout mon être puis je suis passée au second qui était encore pire. A ce moment de l'épreuve j'hésitais entre me mettre à pleurer, rendre copie blanche ou sauter dans le train pour aller mettre des baffes à ma prof. Au final, j'ai décidé de bosser malgré tout. J'ai réfléchi pendant près d'une heure pour un résultat parfaitement médiocre. Quand j'ai réalisé qu'un tiers du temps était écoulé, j'ai décidé de lire la question 3. Par chance, elle était abordable (8 points sur 60 c'est mieux que rien). Un peu plus confiante, j'ai attaqué la question 4. Vous voyez les notices super chiantes qu'on peut avoir pour les impôts ou des aides quelconques? C'est ce qu'on a eu. En gros, on avait deux pages de questions et il fallait trouver les réponses dans la notice. Puis est arrivée la saucisse sur la choucroute: la rédaction. Ecrivez une "kflkdjglis" en vous appuyant sur votre expérience et les documents ci-dessus. Le sujet: la pénurie de logement à Lund. Youpitralala. J'ai décidé d'écrire en freestyle le plus complet et là, j'ai vu ma prof. Mes yeux envoyaient très probablement des éclairs car il était impossible de tout finir dans le temps imparti. C'est là qu'un surveillant nous a dit que nous avions droit à 30 minutes supplémentaires. J'ai donc eu le temps de finir ma rédaction et l'exercice1 puis de compléter mes réponses aux exercices 2 et 4. Quand le surveilant a dit qu'il ne restait plus que deux minutes, j'ai fait une chose imhabituelle. J'ai posé mon stylo et je suis partie. Je ne savais vraiment pas comment écrire le reste donc j'ai abandonné. Pour la première fois en un an, nous sommes tous sortis dans un intervalle de 5 minutes avec le même air fatigué et incertain. Je ne savais pas si je devais rire devant cette vaste blague ou me mettre à pleurer. J'ai préféré en rire et espérer avoir suffisamment de points d'avance pour valider le suédois. 

Après l'exam, j'ai attendu le bus puis j'ai marché jusque chez Jonathan pour la soirée film. En arrivant 1h30 en retard, le film était bien entamé. Au programme: Hamilton (le Chuck Norris suédois en très sommaire) C'était parfaitement exagéré parfois à la limite du ridicule mais c'est aussi efficace qu'un film de Steven Seagal. Après le film, nous avons mangé des spécialités suédoises étranges tout en discutant. Puis l'heure de dire au revoir est arrivée. C'est vraiment un truc que je déteste donc j'ai tenté de prendre mes affaires discrètement pour faire un salut général une fois à la porte. Malheureusement, ça n'a pas marché car une copine a tenu à me faire un câlin ce qui a lancé les grandes eaux. Comme je n'aime pas pleurer (et surtout pas devant tant de gens) je suis partie un peu comme une voleuse en négligeant la moitié des personnes présentes. Là, il est hyper tard et la nuit va être courte car il me reste des choses à faire avant de rendre les clés mais je tenais vraiment à écrire une dernière fois depuis mon bureau de Klostergården...

Posté par alongua à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2012

Pappersarbete & cafe multilinguas farväl

Je me suis réveillée, j'ai regardé l'heure et je me suis dit que je pouvais bien trainer au lit 5 minutes. Résultat des courses, je me suis levée une heure plus tard. J'ai donc commencé à bosser pendant que je prenais mon petit-déjeuner. Deux bouquins plus tard, je suis partie à la fac pour faire signer l'attestation comme quoi j'ai bien étudié à Lund puis je suis partie à la bibliothèque pour imprimer un RIB, les billets d'avion et la réservation de l'hôtel pour samedi soir. Manque de bol, rien ne voulait s'imprimer. J'ai ragé puis je suis allée demander de l'aide à l'accueil. Là, la nana m'a dit que je n'avais plus d'argent sur mon compte à la fac et qu'il fallait que j'en remette. J'ai donc voulu payer avec ma carte suédoise mais il me fallait mon boitier qui était chez moi. Je suis donc passée à la carte française. Là, plus de réseau sur mon téléphone donc j'ai dû sortir de la BU mais le temps que je revienne la transaction avait été annulée. J'ai recommencé trois fois avant de pouvoir imprimer ces foutus papiers! Il me restait du coup moins d'une heure pour aller à la banque et à mon arrivée il y avait 15 personnes devant moi. J'ai voulu profiter de l'attente pour retirer de quoi vivre pendant mes derniers jours ici mais le DAB n'a pas voulu. J'ai dit à la nana derrière moi que la machine ne marchait pas et là, elle me dit "non, c'est juste toi qui n'as plus d'argent" Euh...OK... Au final, ça n'a pas marché non plus pour elle. On a donc tous réessayé et enfin eu de l'argent. Ensuite, mon tour est arrivé. Je suis tombé sur un mec sympa mais il ne pouvait pas fermer mon compte. Une nana est venue en renfort et lui a dit que j'avais touché à mon compte et que donc il ne pouvait pas être fermé avant le 4. Euh... (bis) Je pars le 3 donc bah voila quoi. Au final, le mec m'a filé tout l'argent de mon compte en espèces et c'était terminé. Du coup, j'ai galéré avec mon RIB pour rien et je suis riche en devises. C'est curieux comme procédure... Après ces aventures, je suis retournée à la fac pour bosser un peu. J'ai relu deux bouquins et j'ai regardé les images pour un troisième afin de me donner une idée plus précise de la chose. Je commence à avoir matière à écrire pour mon examen mais il me reste malgré tout 12 livres à lire donc 5 qui ne sont pas à la BU. On y croit! Vers 17h, je suis allée au café multilingua que j'avais déserté pendant plusieurs semaines. C'était très plaisant de revoir les anciens. Par contre, c'est moins agréable d'avoir à dire au revoir. On sentait bien que personne ne voulait partir mais il fallait bien rentrer pour avancer dans le boulot et le rangement. Ceci dit, à l'heure où j'écris ces lignes, j'ai dû mettre trois papiers à la poubelle et 3 livres dans ma valise. Disons que c'est une progression certaine... Je m'y remets car demain c'est le dernier jour complet sur Lund en sachant que j'ai un examen de 3h suivi d'une soirée d'adieux (la vraie de vraie) 

Posté par alongua à 21:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2012

Farewell reception & Goodbye to Youth Lit

Réveil à 8h mais j'ai eu du mal à démarrer. J'ai commencé par actualiser une page pour avoir mon sujet d'exam ou une réponse de l'université à Paris mais en vain. Finalement, après ma séance de sport, le sujet est tombé. Je crois que la plus grosse difficulté pour moi va être d'utiliser l'intégralité de la littérature à lire pour le cours car je n'ai pas encore tout lu et qu'il ne me reste que deux jours. M'enfin, je vais faire au mieux. Après ça, j'ai mangé puis j'ai relu les dissertations pour la confrontation en littérature pour ado. Mes intestins m'ont rappelée à leur bon souvenir et je me préparais psychologiquement à retenir ma colère et mes larmes. Au final, tout s'est bien passé et tout le monde avait bien conscience du fait que l'exercice était totalement inédit pour moi mais que j'avais fait de mon mieux. J'ai même eu pas mal de points positifs qui font du bien au moral. Une fois le séminaire terminé, j'ai eu un calin des deux suédoises de mon cours pui j'ai tenté de contacter ma copine danoise pour la retrouver mais je n'ai pas réussi à la joindre. Du coup, je suis retournée à la bibliothèque pour lire Fifi Brindacier. C'est un merveilleux massacre du suédois écrit mais j'ai vraiment beaucoup aimé. Après une heure de travail, j'ai emprunté un livre pour continuer à bosser de la maison puis je suis allée à la réception d'adieux de ma fac. C'était la première du genre à Lund donc nous sommes privilégiés. Au programme: le choeur masculin de Lund (avec un gars de mon cours), des discours et le résultat du concours photo de la fac. Certains des clichés que j'aimais bien ont été récompensés donc je suis contente. Ensuite, nous avons eu droit à un verre de cidre et un sandwich fort bon donc ça me va. En rentrant chez moi, j'ai enfin fini la purée ce qui implique que je n'ai plus rien à manger et que je dois faire les courses pour deux jours... Je me suis accordé une pause histoire de voir ce qui se passe en France et j'ai commencé le second livre de Fifi Brindacier. J'ai adoré la préface qui explique que le livre contient des choses qui peuvent être choquantes aujourd'hui mais qui étaient parfaitement normales dans les années 40 (ex: le terme "nègre"). Cette préface à pour but de défendre l'oeuvre originale malgré les critiques et je trouve ça bien plus malin que le fait de tout supprimer. Par contre, le temps a décidé de passer encore plus vite que d'habitude donc il est déjà 23h et je ne vais pas tarder à filer au lit.

IMG_2471

IMG_2475

Posté par alongua à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Den sista veckan...

J'ai passé une nuit en pointillé pour cause de coups de soleil et de stress. Je déteste écrire ça mais j'ai commencé ma dernière semaine en Suède. Mallo est parti vers 8h et je me suis rendormie. Malheureusement pour lui, il a encore réussi à prendre le mauvais train. Je pense qu'il est le seul homme à réussir à prendre à chaque fois le mauvais train en étant à la bonne heure sur la bonne voie. Du coup, au lieu de 4h15, son voyage a duré 5h30. Pendant ce temps, j'ai dormi, pris mon petit-déjeuner, pris ma douche et mangé. Une fois que j'ai su qu'il était bien rentré, je me suis mise au boulot. J'ai finalement arrêté de lire les bouquins que la nana a étudié pour relire son texte. J'ai trouvé une faute de frappe et quelques points que je voudrais éclaircir donc je pense que ça va aller. Vers 18h, je suis partie au konsum pour rapporter mes bouteilles vides et acheter un truc à apporter au goûter du soir chez ma copine finlandaise. Il n'y avait jamais eu autant de monde et on sent bien que chacun veut profiter jusqu'au bout. Pour vous donner une idée, il n'y a pas une journée avant mon départ sans au moins un pique-nique, café, dîner d'adieu. M'enfin la soirée était vraiment super et nous avions tellement de choses à manger. C'était fou! Ce qui est moins super c'est que je crois que mon prof a oublié mon examen de littérature pour enfants. Du coup, je lui ai envoyé un mail. Et oui, je demande du travail en plus sinon c'est pas drôle. Disons que le fait que j'aie besoin des crédits compte peut-être un peu... Là, je vais filer au lit car demain sera une longue journée.

Ah et pour les fans d'Eurovision, la garde royale a joué la chanson de la Suède. Vous pouvez l'écouter en cliquant: ICI

Posté par alongua à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2012

Last week-end in Lund

Jeudi

J'ai passé la journée à ranger et trier des papiers mais aussi à préparer la soutenance de mardi prochain. Histoire de maîtriser un peu mieux le sujet de la nana que je dois "affronter", j'ai commencé à lire le premier bouquin de son étude. Je reste persuadée qu'elle a très bien fait son travail ce qui ne m'avance pas des masses. M'enfin... Par chance, la journée a été ponctuée de choses plus sympa comme un lunch avec ma copine allemande. Le repas était très bon et nous avons pu manger dehors même si nous sommes très vite rentrées à cause du soleil. Le soir, Mallo est arrivé et, comme à chaque fois, son train avait du retard. Du coup, nous avons mangé après minuit. 

Vendredi

La journée a été pas mal bouchée par une soutenance EIP pour Mallo. Du coup, nous avons fait la lessive puis nous sommes partis faire quelques courses pour les soirées à venir. Au retour, nous sommes passés à la pharmacie car le soleil suédois devient vraiment trop virulent. L'après-midi, nous avons bossé chacun de notre côté puis nous sommes allés à la soirée d'adieu de ma copine japonaise. Au programme, nourriture et boissons typiques ainsi que jeux bien sympa.

IMG_2335

Samedi

Deux copines avaient organisé un barbecue d'adieux. Nous avons eu très peur en voyant la pluie en pleine après-midi mais au final tout s'est bien terminé. Nous étions une bonne quarantaine et c'est toujours sympa de rencontrer des gens (surtout quand Mallo leur dit ne pas parler suédois mais que ceux-ci insistent pour lui parler en suédois malgré tout) La soirée s'est terminée devant l'Eurovision et la victoire de la Suède. 

IMG_2355

Une fois de plus, nous sommes rentrés tard. Dure la vie d'étudiant!

Dimanche

Je voulais absolument visiter l'île de Ven avant de rentrer en France. Mallo et moi sommes donc allés à la gare en fin de matinée, direction: Landskrona. Le temps devait être plus frais et couvert donc je suis partie sans ma crème solaire donc bien sûr il a fait tout aussi chaud que les autres jours et le ciel était parfaitement dégagé. Tant mieux pour nous car nous avons commencé par nous perdre dans la ville. En recherchant la citadelle... Nous avons fini par retourner à la gare et prendre le bus pour le port. Une heure plus tard, nous étions sur le ferry. Après 30 minutes de voyage nous sommes arrivés sur la plus belle île de Suède:

IMG_2412

IMG_2429

IMG_2437

L'île est célèbre pour son fromage de chèvre et pour avoir goûter une quiche au chèvre et au poireau, je déclare ce fromage "meilleur fromage de Suède". Je manque cruellement d'objectivité et les bonnes glaces de Scanie dégustées sur la plage ne m'aident pas. Nous avons passé 3h sur l'île le temps de faire le tour puis nous sommes rentrés à Landskrona où nous avons enfin trouvé la citadelle:

IMG_2463

et d'autres choses:

IMG_2373

IMG_2381

Nous sommes rentrés après 20h et nous avons mangé avant de retourner à la gare car nous avions oublié de prendre un billet de train pour Mallo. Ensuite, Mallo a pris une grosse partie des affaires restant chez moi histoire de les rapporter à Stockholm et de me rendre la vie plus facile. Nous avons ensuite réservé une chambre d'hôtel pour samedi soir afin de pouvoir rendre les clés de Mallo sans avoir à courir partout dimanche matin. 

Je commence à réaliser petit à petit que tout est bientôt terminé et c'est assez difficile même si je vais être contente de revoir les gens en France. Le pire pour le moment, c'est d'avoir encore 3 examens en 5 jours et de devoir ranger, nettoyer et faire les démarches administratives en parallèle. On y croit et on espère ne pas faire tout ça pour rien...

 

Posté par alongua à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2012

När tiden rusar i väg...

Bon, j’avais dit « lundi », on est mercredi mais l’essentiel c’est que le message arrive, non ?

Mercredi

Le voyage en train a été moins long que d'habitude et j'ai eu droit à un resto jap' en arrivant. C'était pas mal positif. J'ai également eu le mail promis par mon prof. Il m'a demandé de développer certaines idées et d'aérer un peu plus mon texte. Il veut aussi que je fasse relire mon texte par un suédois et là, c'est tout de suite plus compliqué. Entre réflexion et préparation des bagages, nous ne nous sommes pas couchés très tôt, avec Mallo.

Jeudi

Le lever à 5h30 a été des plus douloureux. Le sprint pour atteindre le métro encore plus. En plus, il n'y avait pas de petit bonhomme pour tamponner mon ticket. Quand il est enfin arrivé, il m'a fait signe de continuer à courir. J'étais donc assez mal dans le métro car je n'aime pas frauder et que je n'aime pas non plus me presser autant le ventre vide. Par chance, nous n'avons pas été contrôlés et nous sommes arrivés à temps pour embarquer. L'homme en charge de l'accueil devait parler 9 langues au moins d'après son badge. Impressionnant! Puis le français avec un accent finnois, c'est mignon.

Une fois sur le bateau, nous sommes allés au buffet du petit-déjeuner. Nous avons mangé pendant plus d'une heure entre les crêpes à la confiture, le saumon, les œufs, les saucisses et autres. Nous voulions dormir mais malheureusement, tous les sièges étaient pris. (Il faut dire qu'il y en avait 20 à tout casser ce qui limite l'accès) Nous avons tenté de nous poser sur des bancs dans le hall à la place mais impossible de dormir là-dessus. Du coup, nous sommes allés voir les merveilles détaxées proposées. J'ai soudain ressenti un furieux besoin de crème pour les mains ce qui m'a valu d'être confrontée à la barrière de la langue pour la première fois. Au lieu de dire en finnois que je ne parle pas finnois, j'ai tenté la technique du poisson mort à savoir ouvrir et fermer la bouche avec un air abruti. M'enfin la vendeuse est passé à l'anglais et j'ai survécu. Comme nous avions encore plein de temps à tuer, nous avons visité le bateau mais il n'y avait vraiment pas grand-chose à faire. Vers 14h, nous avons enfin pu ranger notre valise dans la pièce prévue à cet effet car nous avions loupé le créneau du matin pour cause de petit-déjeuner. Ensuite, nous sommes allés manger. Une fois le repas fini, il nous restait encore 5h de voyage et plus rien à faire. Nous avons décidé de bosser mais mon PC était dans la valise qui était dans la pièce fermée à clé. Nous avons voulu regarder une série sur internet mais un débit à 5kbit/s ne s'y prêtait pas vraiment. Au final, nous avons pris un goûter pour nous occuper et nous avons tenté de regarder des pages wikipedia. Nous avons fini par arriver à Turku à l'heure prévue. Au port, notre copine nous attendait avec des tickets de bus. Le soir, nous avons fêté son anniversaire et c'était bien sympa. Par contre, j'avais une envie de dormir absolument monstrueuse...  

Vendredi

Nous avons commencé par visiter la cathédrale de Turku qui est toute mignonne. Ensuite, nous avons fait un tour au musée de l’artisanat qui est une sorte d’écomusée. J’aime toujours autant voir les gens travailler à l’ancienne. Après cette promenade, nous nous sommes posés dans un café. Il n’avait rien de bien différent d’un café suédois mais c’était bon. Le temps de faire quelques courses et nous sommes rentrés pour profiter du sauna. Nous avons ensuite passé la soirée à discuter autour d’une table ce qui m’a permis de me détendre un peu.

IMG_2264

IMG_2259

IMG_2260

IMG_2277

IMG_2274

Samedi

J’ai enfin mangé la première glace de l’année (quand je dis « première » je parle des boules qu’on achète à un petit marchand dans la rue) Mallo a testé un parfum des plus étranges : goudron. J’ai plutôt eu l’impression de manger une glace à l’élan séché en la goûtant mais ça reste inhabituel. Le temps de visiter Turku et il était déjà l’heure du goûter. Après cela, nous nous sommes promenés encore un peu puis nous sommes allés manger dans le resto asiatique où travaille la voisine de notre amie. C’était pas mal même si assez peu finlandais pour le coup. Ensuite, nous sommes allés aux toilettes. Pourquoi je vous raconte ça ? Tout simplement parce que les toilettes ont été transformées en bar. Là, j’ai goûté un cocktail à base de soda Angry Birds et d’aquavit finlandais. C’était bon comme un nounours Haribo blanc. Une fois nos boissons avalées, nous avons eu envie de tenter un autre bar mais nous étions visiblement trop jeunes partout ailleurs (quand je dis « nous », je ne suis pas incluse comme vous pouvez l’imaginer) Pas de bar du coup mais Mallo a trouvé 50€ sur le chemin du retour donc ce n’était pas du temps perdu. Une fois de plus, nous nous sommes couchés beaucoup trop tard alors qu’il fallait se lever le lendemain.  

IMG_2291

IMG_2305

Dimanche

Départ de l’appartement à 7h soit un réveil à 6h30 heure finlandaise (soit 5h30, heure suédoise) Autant dire que j’avais envie de tuer des gens. En plus, le bus n’arrivait pas donc grrrr. Au final, nous sommes arrivés à bon port *blague pourrie*.  Là, une finlandaise nous a vérifié tous les justificatifs (ah la confiance suédoise m’a manqué en cet instant) puis nous avons dû attendre de monter dans le bateau. Une fois dedans, nous avons pris un petit-déjeuner puis nous avons tenté de nous reposer sur les bancs dans le hall. Puis nous sommes allés prendre le déjeuner au buffet. Autant les entrées étaient plutôt de bonne qualité, autant j’ai été déçue par les plats de résistance (même si le saumon était bien cuit). Par contre, les desserts étaient assez plaisants. Ensuite, il a fallu tuer le temps entre épisodes de série, sieste, goûter et contemplation du paysage. La vie est dure parfois…

En arrivant à Stockholm, nous avons été surpris par la chaleur. Plus de 20 degrés passé 19h, c’est quelque chose que j’avais oublié depuis longtemps. Du coup, nous avons fait un bout de chemin à pied avant de rentrer nous doucher, manger et nous coucher.

IMG_2317

Lundi

Quel plaisir de faire une nuit complète ! Ce qui a été moins plaisant c’est le retour en train. J’ai mangé, j’ai dormi mais je crois que j’ai fini par atteindre mon seuil de tolérance au voyage. Une fois chez moi, j’ai bossé pour les cours puis je suis partie à la fac pour mon dernier cours de littérature pour enfants sur Fifi Brindacier. On a parlé de la traduction française et du droit des enfants. J’ai trouvé ça plutôt intéressant du coup car je reste toujours perturbée par l’éducation à la suédoise. Une fois chez moi, j’ai travaillé sur la correction de ma dissertation avec l’aide de mon amie suédoise. Je fais toujours des fautes complètement idiotes et ça m’agace mais au moins, grâce à elle, il y en a moins.  

Mardi

Je me suis levée vers 9h pour aller à la fac chercher des citations nécessaires à l’amélioration de ma dissertation. Puis je suis rentrée et j’ai continué à rédiger. Vers 18h, j’étais à nouveau à la fac pour avoir une version de Word avec un correcteur suédois qui fonctionne. De retour chez moi, j’ai encore changé quelques trucs et j’ai fini avec 29909 caractères sur les 30000 autorisés. Je ne suis pas super satisfaite de la qualité de ma dissertation mais au moins j’ai fait de mon mieux. (Si quelqu’un peut me rappeler ça en cas d’échec…) A 21h42, mon devoir été envoyé et j’ai donc pu écouter l’eurovision tout en passant au boulot à rendre en suédois pour le lendemain. Au final, je me suis couchée après minuit.

Mercredi

Le réveil m’a semblé sonner beaucoup trop tôt mais il faut ce qu’il faut. J’ai repris mon travail pour le suédois mais par chance, il ne me restait plus tant de choses à faire. J’ai mangé vers 11h puis je suis partie à la bibliothèque pour corriger mon portfolio et l’imprimer. La remise de ce travail était liée à un entretien individuel avec la prof. Autant vous dire que je me suis sentie très très mal entre 13h et 13h15. Au final, tout s’est bien passé et ça fait plaisir de voir qu’on n’est pas si nul aux yeux des enseignants. Comme je me sentais soulagée, j’en ai profité pour acheter quelques fruits sur le chemin du retour. Je suis ensuite passée à l’activité « lessive » et là, la journée a basculé. J’ai appris que j’allais devoir défendre ma dissertation ce qui m’a remis un coup de stress. Je dois également critiquer la dissertation des autres. La personne sur qui je suis tombée a bossé sur une trilogie que je n’ai pas lue et est incontestablement la meilleure élève de la classe. En gros, je dois critiquer un truc sans avoir matière à le faire, Yippee ! Saucisse sur la choucroute, en lisant les autres dissertations, j’ai pu constater qu’ils avaient tous respecté le même formalisme, ce que je n’avais pas fait. En gros, ils ont écrit leur intro et leur conclusion dans des parties séparées et ont compté 30000 caractères uniquement pour le corps même de la dissertation. Du coup, mon boulot fait pâle figure à côté et j’ai l’impression de ne pas avoir respecté les consignes. Après, avoir passé plusieurs minutes à m’insulter et à me dire que foirer son année pour une histoire de formalisme c’est quand même le truc le plus couillon du monde, j’ai réussi à me calmer. (Mallo a pas mal aidé, faut dire) Pour le moment, je tente de ne pas trop penser à l’avenir, au fait que je ne sais toujours rien pour mon master, que j’ai encore deux examens et un déménagement la semaine prochaine… Ah bah en fait si, j’y pense et ça me stresse à un point inimaginable. Vivement les vacances !  

Posté par alongua à 20:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2012

B-Uppsats

Une fois que j'avais écrit sur mon blog lundi soir, j'ai pris une décision importante: officialiser mon retour. Avec Mallo nous partirons donc de Stockholm le 3 juin pour un retour sur Paris vers 20h environ. C'est vraiment bizarre car même si je sentais que le retour approchait ça n'avait jamais eu l'air vraiment concret jusqu'à ce que je reçoive le mail de SAS. Maintenant, il va vraiment falloir s'organiser pour ne rien oublier d'important et pour finir de vider l'appartement en moins de trois semaines.

Hier, j'ai tenté de récupérer mon sommeil en retard et pour une fois, j'ai dormi jusqu'à 8h sans me réveiller. Le reste de la journée n'a pas été bien passionnant. En gros, j'ai eu le cul vissé sur ma chaise du matin au soir. Je me suis tout d'abord occupée des tâches administratives en déclarant mes impôts, posant des questions à ma banque en Suède et remplissant le questionnaire pour ma fac en France. Ensuite, j'ai rédigé ma dissertation de suédois jusqu'à 23h puis j'ai relu le tout jusqu'à minuit et demi.

Cette nuit, j'ai refait une crise de stress parce que ce matin je devais voir mon prof pour lui montrer ma dissertation. Au final, ça s'est plutôt bien passé. Il a survolé mon travail et pense que mon plan se tient et que mon introduction et ma conclusion sont cohérentes. Il m'a donné d'ores et déjà donné quelques conseils pour donner un aspect encore plus sérieux à mon travail donc je saurai quoi faire ce soir dans le train pour Stockholm. Il m'a également promis de lire mon travail plus en détail afin de me donner d'autres axes d'amélioration. En attendant, je me sens prise au sérieux et ça fait plaisir après mon oral de suédois (et non, je ne l'ai toujours pas digéré) Une fois l'entretien terminé, mon prof m'a emmenée au secrétariat pour que la directrice du département s'occupe de mon inscription car pour le moment, je n'existe toujours pas officiellement sur les listes des cours de littérature. Elle m'a promis de s'en charger et je sais que je peux lui faire confiance. 

Là, je vais manger puis filer en cours de suédois avant de partir en week-end bien mérité même s'il sera studieux. Plus d'informations sur ma visite de Turku/Åbo probablement lundi

Posté par alongua à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2012

Som en PoS' låt

En bref:

Mardi dernier, Nono et Fanny (dits Fanonyno) sont arrivés chez Mallo. Mercredi, après un cours de suédois que j'aurais aimé avoir il y a 3 ans, j'ai donc foncé à la gare pour les rejoindre. SJ en avait décidé autrement car mon train est arrivé avec plus d'une heure de retard. Youpitralala, à eux de nous faire détester le train. Du coup, nous avons passé la soirée (ou ce qu'il en restait) à discuter chez Mallo.

Jeudi, nous sommes allés visiter la vieille ville puis nous sommes allés à l'icebar avant de rentrer car la pluie s'était mise à tomber.

Vendredi, nous sommes allés manger au TGI Friday's. Un restaurant américain aux burgers impressionnants et aux cocktails megabons.

IMG_2237

Samedi, il a plu comme vache qui pisse toute la journée du coup nous nous sommes retrouvés coincés. Toutefois, la journée n'a pas été perdue car nous sommes allés manger à AIFUR, la taverne viking. Contrairement à la fois précédente, nous avons eu droit à tout le folklore avec l'annonce de Marie (ou Mallory pour les intimes ou l'état civil) avec sa troupe suivi d'un tonnerre d'applaudissements. Du coup, nous avons fait un véritable festin avec un plateau de charcuterie en entrée (le coeur de renne séché était particulièrement délicieux, contre toute attente), du sanglier pour Fanny et moi, du poulet au miel pour Mallo et de l'agneau au miel pour Nono. Je me suis vraiment régalée et les autres aussi. Nous avons fini sur une touche sucrée avec une poire à l'hypocras pour moi, du gâteau miel et noix pour Fanny et des pancakes pour les hommes (pancakes que nous appelerons gâteau de riz car c'est de ça dont il s'agit en réalité). Ensuite, nous sommes rentrés, nous avons fait la lessive et nous avons joué à tetris avec les bagages. En effet, Fanonyno était venu pour nous voir mais également pour nous délester de quelques kilos de bagages supplémentaires. Au final, une valise de 20 kilos est partie avec eux et je commence à croire que Mallo et moi allons pouvoir déménager.

IMG_2241

IMG_2248

Dimanche, ils sont repartis puis je suis rentrée chez moi. J'ai bossé un peu dans le train qui pour une fois est arrivé en avance puis j'ai filé au lit ce qui explique l'écriture tardive de ce message .


Aujourd'hui:

J'ai vraiment eu de la peine à dormir cette nuit. La raison? Le stress. J'ai quand même bondi dans mon lit vers 2h pour aller me créer une adresse email parce que j'étais persuadée de m'être trompée en remplissant mon dossier. Ensuite, j'ai rêvé que mon dossier n'arrivait pas, allant même jusqu'à faire crasher l'avion postal. C'est vraiment invivable. Ensuite, la luminosité m'a réveillée mais je luttais pour me rendormir et vers 9h30, mon réveil a sonné et la nuit était terminée. Ai-je besoin de préciser que j'étais dans le gaz force 1000 à ce moment précis? Pour ajouter un peu de piment à cette journée d'oral de suédois, j'avais un mal de crâne carabiné et les intestins en vrac. J'ai envoyé un mail à l'université de Paris histoire d'expliquer que le courrier est bien parti la semaine dernière puis je suis partie à la fac. Là, j'ai bossé avec mon groupe pendant plus d'une heure pour être bien préparée pour l'oral puis j'ai avalé une barre de chocolat et je suis parte passer l'épreuve. Je me sentais de parler de tout sauf d'une chose et, je vous le donne en mille, je suis tombée dessus. J'étais donc en lutte avec mes instestins à devoir convaincre l'univers qu'il était impossible de vivre de manière respectueuse de l'environnement. Bien entendu, cela est à mille lieues de mes convictions et tout le monde sait qu'éteindre la lumière ne coûte strictement rien. M'enfin, j'ai essayé avec mon groupe et ce qui devait arriver arriva, nous nous sommes ramassées. C'est toujours douloureux de se vautrer sur une épreuve débile donc j'ai pas mal ruminé après mais voyons le bon côté des choses, c'est un truc de moins à faire.

Après le suédois, je suis allée bosser la littérature pour enfants à la bibliothèque. Au programme du jour: Nalle Puh que vous connaissez sous le nom de Winnie l'ourson. C'est vraiment très mignon comme histoire et plutôt agréable à lire. Au bout de deux heures, je suis allée en cours pour en apprendre un peu plus mais j'étais vraiment lessivée donc j'ai eu beaucoup de mal à suivre. Le prof nous a rendu nos devoirs et il m'a fait un commentaire super gentil et motivant. Du coup, à la fin de l'heure, j'ai pris mon courage à deux mains pour lui parler et lui dire que je me sens incapable de réussir l'examen final en deux heures vu mon niveau de suédois. Une fois de plus, il s'est montré très compréhensif et m'a proposé de faire un examen à la maison car il ne serait pas juste de rater une épreuve à cause de la barrière de la langue. Je pense vraiment avoir énormément de chance avec mes profs cette année. En rentrant de cours, j'ai fait quelques courses et j'ai vu que la poste suédoise ET la poste française ont été clémentes et ont conduit mon dossier de master à bon port. Il ne me reste plus qu'à croiser les doigts et à bosser dur...

Posté par alongua à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]